Docteur de Lorgeril:Coeur, le cholestérol est accusé à tort

 

Cliquez sur ce lien pour avoir l’interview intégrale du dr de Lorgeril  (13mn)  :   

 http://www.passeportsante.net/DocumentsProteus/popupHtml/tv/player.html

           delorgerilm20071001ent1.jpg

 

Cœur: le cholestérol accusé à tort ?

 

Propos recueillis par Cyril Dagois  Jeudi 30 avril 2009 

  En provenance de MediSite.fr  

Dans son dernier ouvrage, le cardiologue et chercheur au CNRS Michel de Lorgeril jette un pavé dans la mare. Selon lui, faire baisser son cholestérol ne servirait à rien, bon et mauvais cholestérol n’auraient aucun sens et les statines seraient inutiles. En bref, le cholestérol permettrait surtout de faire de gros sous. Interview.   

 

 1. Cholestérol : rentable pour les labos 

 Pourquoi le cholestérol est si souvent décrié ? 

Dr Michel de Lorgeril : « Le cholestérol est devenu l’ennemi numéro 1 dans la prévention des maladies cardio-vasculaires car cela arrange tout le monde. Les enjeux économiques sont colossaux, en particulier depuis l’arrivée des statines. Les laboratoires pharmaceutiques y trouvent largement leur compte. Les médicaments anti cholestérol représentent l’un des plus gros chiffres d’affaires du marché. Ils contribuent d’ailleurs pour 1 milliard d’euros au déficit de la Sécurité sociale. Les industriels de l’agroalimentaire en tirent également profit, avec leurs margarines et yaourts prétendument anti cholestérol. Cela arrange même certains médecins traitants, qui peuvent pratiquer une médecine systématique. »  

 Bon et mauvais cholestérol : « à dormir debout » 

  Les termes de « bon » et « mauvais » cholestérol ou de « taux normal » ont-ils un sens ?

Dr Michel de Lorgeril : « Le ’bon’ et le ’mauvais’ cholestérol, ce sont des histoires à dormir debout. Du pur Walt Disney avec la vilaine sorcière et la gentille fée, pour masquer les faiblesses de la théorie du cholestérol. Des essais cliniques comme Illuminate de 2007 montrent que l’augmentation du ’bon’ et la baisse du ’mauvais’ cholestérol ne protègent pas contre les maladies cardio-vasculaires ! 

Quant au taux normal de cholestérol, il s’agit plutôt d’une moyenne. Pour tous les paramètres biologiques ou physiologiques, il existe des moyennes et des écarts. Une personne peut sortir de la moyenne, vers le haut ou vers le bas, sans avoir pour autant un problème de santé. »   

3. Les dangers du cholestérol, une croyance ? 

Pourquoi vous opposez-vous à la théorie couramment admise sur les dangers du cholestérol ? 

Dr Michel de Lorgeril : « Selon cette théorie, le cholestérol serait toxique pour les artères. Il représenterait la cause principale des infarctus, des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et des complications cardio-vasculaires. Et plus le cholestérol serait élevé, plus le risque augmenterait. Inversement, plus le taux baisserait, plus le danger diminuerait.

Certains adeptes de cette théorie recommandent même d’abaisser au maximum son taux de cholestérol. Mais il ne s’agit que d’une succession d’hypothèses sans validation scientifique. Des croyances relayées par les industries pharmaceutiques et agroalimentaires auprès des médecins. Et qui ne reposent sur aucune rationalité. »    


 
4. Cholestérol et infarctus : aucun rapport ? 

Un taux de cholestérol élevé n’est donc pas synonyme de maladies cardio-vasculaires ?

Dr Michel de Lorgeril : « L’élévation du taux de cholestérol n’est pas en elle-même la cause des accidents cardio-vasculaires. Elle peut par contre traduire des altérations du mode de vie ou de nos paramètres biologiques qui sont les vraies causes des maladies cardio-vasculaires. En clair, le cholestérol est un mauvais indicateur de risque. De nombreuses études vont dans ce sens.

Dès les années 70, les données montrent que la mortalité cardiaque reste globalement la même, quel que soit le taux de cholestérol dans le sang. Notre mode de vie et nos conditions d’existence diminuent notre espérance de vie, pas le cholestérol. »    

5. Faire baisser son taux de cholestérol ne servirait à rien 

Une baisse du taux de cholestérol apporte-t-elle une protection ?

Dr Michel de Lorgeril : « Non, faire baisser son taux de cholestérol n’apporte rien. Tous les essais cliniques publiés après 2005 ont été négatifs sur la question. Le taux de cholestérol peut baisser par l’alimentation ou en prenant des médicaments. Mais si à côté, le mode de vie ne change pas, le risque reste le même. Si par exemple une personne continue à fumer en se disant qu’elle est protégée par sa statine, elle court droit à la catastrophe. »    

6. Statines : pas d’intérêt en prévention 

Les statines présentent-elles un intérêt pour se protéger des maladies cardio-vasculaires ?

Dr Michel de Lorgeril : « Non, elles n’apportent aucune protection. Elles entraînent une baisse de cholestérol qui n’a aucun effet sur la mortalité. Beaucoup d’études sur ces médicaments restent très suspectes, à cause de l’implication de l’industrie pharmaceutique. Mais l’essai ALLHAT de 2002, le seul sponsorisé par des institutions publiques indépendantes, ne montre aucune protection malgré la baisse de cholestérol.

Toutes les études d’après 2005 révèlent également l’absence d’effet sur la mortalité, à part le récent essai Jupiter très controversé. Sur le risque d’AVC, aucune donnée scientifique ne prouve l’intérêt des statines. Idem avec l’insuffisance cardiaque. »   

7. Les effets secondaires des statines 

Existe-t-il des risques pour les patients prenant des statines ?

Dr Michel de Lorgeril : « Les statines présentent un certain nombre d’effets secondaires. Chez les gens actifs, elles semblent altérer la qualité de vie et entraîner douleurs musculaires et déprimes. A long terme, il existerait également une augmentation des risques de cancer, en particulier chez les plus de 60 ans. L’étude PROSPER de 2002 notamment montre davantage de cancers et de décès par cancer avec la pravastatine que sans traitement.

Attention cependant, les patients ne doivent pas arrêter leur traitement sans en discuter avec leur médecin traitant. Mais la prescription de statines me semble pire que l’affaire du sang contaminé en terme de chiffres. 7 millions de Français prennent ces médicaments inutilement. »   

8. Les vraies causes des accidents cardio-vasculaires 

Si le cholestérol est innocent, qu’est-ce qui provoque l’infarctus ?

Dr Michel de Lorgeril : « L’infarctus vient d’une artère coronaire entièrement bouchée. Dans l’immense majorité des cas, la cause est un caillot de sang. La formation de ce caillot dépend de trois facteurs : l’agrégation des plaquettes sanguines, la coagulation et la fibrinolyse, un mécanisme anti caillot. Le cholestérol n’intervient dans aucun de ces phénomènes.

Quant aux lésions d’athérosclérose, elles bouchent en partie les artères mais jamais complètement. Le cholestérol représente au grand maximum 10 % des ces lésions. Donc 10 % d’une obstruction partielle, qui n’est pas responsable en elle-même de l’infarctus. »    

9. Comment protéger son cœur et ses artères 

Quelles mesures faut-il prendre pour se protéger des maladies cardio-vasculaires ?

Dr Michel de Lorgeril : « Les maladies cardio-vasculaires sont des maladies du mode de vie. D’où l’importance d’agir notamment sur trois facteurs : le tabac, l’exercice physique et l’alimentation. En clair, il ne faut pas fumer et essayer de respirer un air pur. Il faut aussi effectuer une activité physique adaptée.

Une masse musculaire importante est une réserve de protéines et d’acides aminés. Pour l’alimentation, la diète méditerranéenne a prouvé son efficacité clinique. En résumé, il s’agit d’une diète riche en céréales peu raffinées, en fruits et légumes frais, en légumes secs, en fruits à coque, en huile d’olive, en herbes aromatiques.

10. Pourquoi le monde médical reste silencieux 

Pourquoi davantage de médecins ne font pas part de leurs doutes sur le cholestérol et les statines ?

Dr Michel de Lorgeril : « D’abord, ils n’ont pas forcément accès aux médias. Mais si beaucoup de médecins se taisent, c’est aussi par crainte. Un des plus grands épidémiologistes mondiaux vient de relire mes travaux sur l’étude Jupiter, qui concerne l’utilisation préventive des statines. Il dit m’approuver et me soutenir. Mais il refuse de cosigner mon article. La raison : l’université pour laquelle il travaille a des contrats avec l’industrie pharmaceutique.

Quant aux médecins généralistes, beaucoup n’osent pas exprimer leurs doutes aux patients de crainte de se le faire reprocher par le cardiologue du CHU voisin. »  

 

Sources:

- Cholestérol, Mensonges et Propagande, Dr Michel de Lorgeril, éd. Thierry Souccar, 2008   
- Effects of torcetrapib in patients at high risk of coronary events, Barter PJ et al., N Engl J Med, 2007.
- HDL cholesterol, very low levels of LDL cholesterol and cardiovascular events, Barter PJ et al., N Engl J Med, 2007.
- Major outcomes in moderately hypercholesterolemic, hypertensive patients randomized to pravastatin vs. usual care : the ALLHAT-LLT, ALLHAT Collaborative Research Group, JAMA, 2002.
- Rosuvastatin in older patients with systolic heart failure, Kjekhus J et al., N Engl J Med, 2007.
- Pravastatin in elderly individuals at risk of vascular disease (PROSPER) : a randomised controlled trial, Shepherd J et al., Lancet, 2002. 

- High-dose atorvastatin versus usual-dose simvastatin for secondary prevention after myocardial infarction. The IDEAL study : a randomized controlled trial, Pedersen TR et al., JAMA, 2005.
- Is relationship between serum cholesterol and risk of premature death from coronary heart disease continuous and graded ? Findings in 356,222 primary screenees of the MRFIT, Stamler J et al., JAMA, 1986.
- Mediterranean diet, traditional risk factors and the rate of cardiovascular complications after myocardial infarction – Final report of the Lyon Diet Heart Study, De Lorgeril M et al., Circulation, 1999.

 

                                                                                                 

 

 

Publié dans : Non classé |le 25 mai, 2012 |28 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

28 Commentaires Commenter.

1 2
  1. le 21 , juin, 2012 à 16:12 phil443 écrit:

    je ne comprends pas bien le sens de votre question, l’idée est en effet qu’un taux de cholestérol élevé est (sans doute) le signe d’un dysfonctionnement « ailleurs », et que baisser ce taux
    c’est comme casser le thermomètre pour faire baisser la température, c’est une fausse réponse à un vrai problème et ça ne sert à rien.

    ceci est aussi bien valable pour l’hypercholestérolémie familiale, comme l’a bien montré Uffe Ravnskov, donc pour un taux de cholestérol très élevé. Michel de Lorgeril
    partage ce point de vue

    Dernière publication sur Le Blog de la Prostatite Chronique : Le Traitement Brocoli

  2. le 21 , juin, 2012 à 15:54 olivier écrit:

    bonjour à tous,

    J’ avais une question à tous et à phil en particulier…

    Totalement d’ accord avec la supercherie des statines et de la paranoia sur les taux, je voulais avoir une indication de la fourchette de tolérance du taux chez des personnes familialement à fort taux de cholesterol?

    EN clair , peut on accepter n’ importe quel taux en sachant qu’ il n’ est que le reflet d’ un autre dysfonctionement à chercher par ailleurs , ou doit on chercher à le maitriser dans certains cas ou il est VRAIMENT trop élevé et qu’ une défaillance enzymatique( par exemple) rend impossible toute autre approche..?

  3. le 4 , mai, 2012 à 18:21 phil443 écrit:

    bonjour marie

    si vous êtes méfiante vis à vis du lobby pharmaceutique ( pour l’avoir vu fontionner de près ), il n’y a rien d’autre à vous apprendre…

    Dernière publication sur Le Blog de la Prostatite Chronique : Le Traitement Brocoli

  4. le 4 , mai, 2012 à 18:00 Marie écrit:

    Bonjour et,

    Merci pour votre site que je découvre via le lien d’un forum et après des recherches visant à trouver un substitut naturel à « crestor » récemment prescrit par mon médecin.

    Normal auparavant, depuis 3 ans j’ai vu mon taux de cholestérol augmenter (2.72 en 2011). Etant diabétique 2 (MODY) depuis 15 ans avec découverte récente d’une plaque athéromateuse au niveau de la carotide je me suis prise en main avec un sérieux équilibre alimentaire…. huile d’olive, poissons, légumes, féculents complets, cuisiné par mes soins le plus diététique possible tout en sachant me faire plaisir de temps à autre. JAMAIS de préparation issue de l’agro-alimentaire que ce soit maintenant ou auparavant.

    Six mois plus tard mon HbA1c est à 6.2% (contre 6.6%) et mon cholestérol à 2.34. Fière de moi, je me dis « peut un peu mieux faire ».
    Ce n’est pas l’avis de mon doc qui m’explique que je ne peux le faire baisser plus par un régime, que dans le cadre d’un diabète associé je dois atteindre un LDL à 1 et me colle sous « Crestor ».

    Etant très très méfiante face au lobby pharmaceutique ainsi qu’à toute médication en général, et nièce d’un délégué médical (décédé) qui contrôlait à bon escient tous les médocs de ses parents…j’ai pris la décision de ne pas toucher à ce traitement et continuer mon équilibre alimentaire en y ajoutant un peu de lin et son d’avoine.

    Donc… merci d’avoir confirmé mes craintes

  5. le 10 , mars, 2012 à 10:49 phil443 écrit:

    je suis content que ce site vous ai aidée, mais sans doute serez-vous encore + déculpabilisée si je vous dis que je suis très sportif et que je ne fume pas… et que cela ne m’a pas empêché d’avoir un pb cardiovasculaire. Ces accidenst sont provoqués par des lésions d’athérosclérose, et les spécialistes honnêtes (et compétents) admettent, tout simplement, qu’on en ignore l’origine !

    Dernière publication sur Le Blog de la Prostatite Chronique : Le Traitement Brocoli

  6. le 10 , mars, 2012 à 9:14 Courtau Danielle écrit:

    Je suis heureuse d’avoir rencontrer ce site,rencontre dûe au hasard certe, mais rassurant après mon AVC d’avril 2010 ddepuis lequel, j’ai toutes les difficultés à trouver les réponses. En ce qui concernent les statines, j’ai arrêté tout de suite après… avoir ressentie les premières douleurs dans mes jointures…. je me sentais plus mal avec que sans. et puis, je n’ai jamais été d’accord avec cette histoire de cholestérol qui aurait provoqué cet accident et je confesse un mode de vie sédentaire, d’un abus de nicotine pendantplus de 40 ans, pour moi la vrai raison c’est celle-là…. » Mea culpa »

    Mais j’avoue vivre très mal les douleurs récurentes au niveau du crane et au niveau temporal… Est-ce du à l’angoisse? Je trouve mon médecin très laxiste vis à vis de cela. … et je lui ai bien fait comprendre ma colère contre lui. car en effet depuis le temps que je lui parlais de mes vertiges, de mes douleurs dans les bras ert autres manifestations visuelles et d’une immense fatique Il me semble que cet accident aurait pu être évité… Je vis seule et suis très angoissée vis à vis de cela. Alors, merci pour les commentaires que j’ai lu ici cela fait du bien de vois que le bon sens et les vraies valeurs font encore partis de ce monde. Mes salutations à vous tous.

  7. le 12 , novembre, 2011 à 15:25 ActuMed écrit:

    C’est vrai qu’il y a une psychose autour du cholestérol particulièrement injustifiée.

  8. le 9 , mars, 2011 à 12:23 La rédaction de CareVox écrit:

    Bonjour,

    Nous venons de parcourir votre blog, que nous avons beaucoup apprécié. Nous aimerions ainsi vous inviter à vous joindre à nous, et plus exactement à devenir rédacteur sur CareVox, premier site participatif dédié aux actualités de santé.

    La particularité de CareVox est de permettre aux professionnels, mais également aux passionnés de tout bord par les thématiques de santé, de faire part de leurs préoccupations médicales dans leur domaine de prédilection, dans la limite de l’exactitude scientifique dont CareVox se veut le garant.

    A la lecture de vos écrits, nous sommes convaincus que de nombreux lecteurs de CareVox aimeraient vous connaître davantage, s’informer et tirer parti de votre expérience, de vos conseils et de vos réflexions sur les thématiques ayant trait au milieu médical.

    Nous sommes heureux de notre côté de pouvoir vous offrir la tribune de CareVox pour vous permettre d’intéresser un large public à vos développements. Les articles sont évidemment relus et corrigés par un comité de rédaction.

    Sur CareVox vous côtoierez des médecins et des passionnés, comme vous, par la santé et le bien-être. Vous pouvez vous inscrire dès maintenant ou nous faire part de vos questions et remarques éventuelles. Vous pouvez compter sur nous, et nous vous renseignerons avec plaisir.

    Dans l’attente de votre réaction, et bien cordialement,

    L’équipe de rédaction de CareVox

    http://www.carevox.fr
    redacteurs@carevox.fr

  9. le 4 , janvier, 2011 à 13:11 phil443 écrit:

    bonjour,

    la prévention des maladies CV par la baisse du cholestérol est une arnaque destinée à vendre des médicaments, et les tristes médecins qui l’appliquent sont mouillés jusqu’à l’os dans la combine…

    le site n’est-til pas assez clair ??

    Pour vous en convaincre, achetez le livre du dr de Lorgeril dont j’ai mis des extraits sur ce blog.

    Des années de « prévention » n’ont abouti qu’à une augmentation régulière des accidents CV de toutes sortes, cet échec spectaculaire n’est-il pas une démonstration suffisante de l’escroqerie dont sont victimes les patients ?

    « D’abord ne pas nuire »: si cet engagement était déjà respecté, pourrait-on à la limite ne pas crier au loup. Seulement voilà le plus grave: ces traitements inutiles sont, en plus, très dangereux…

    Dernière publication sur Le Blog de la Prostatite Chronique : Le Traitement Brocoli

  10. le 4 , janvier, 2011 à 12:50 bohemon écrit:

    je n’y comprend rien: Au 3 decembre 2010
    mon cholesterol LDL est à 1.56 (norme 1.3 à 2.00)
    Mon choléstérol HDL est à 0.28 (norme 0.40 à 0.80)
    Depuis 2007 et probablement avant mon HDL n’a jamais dépassé 0.35.
    je ne fume pas, ne bois pas, je n’ai pas d’hypertention artérielle, (13.8) je pratique au minimum 1 h de marche par jour, (j’ai 65 ans) je n’ai pas de diabète, je n’ai pas d’antécedents cardio vasculaire dans ma famille, je mesuse 1.87 et pese 100 kg, je me nourris correctement, je vis sainement dans une région non polluée (pyrenées orientales)
    Mon toubib essai de me convaincre que je suis un sujet a risque pour un infractus. Il me prescrit du CRESTOR, Je refuse, car les molecules ne me plaisent pas, et surtout le prix 7 fois plus cher qu’un anticholestérol classique, car pour lui il faut que mon mauvais baisse encore, alors que il est incapable de me faire monter le bon. Et il s’accroche au crestor, finalement je prend de la « prevastatine », mais je ne sais pas pourquoi, car n’ayant pas de mauvais, je m’intérroge.

  11. le 25 , mai, 2010 à 16:07 cam écrit:

    ancien sportif de haut niveau ayant toujours une alimentation saine
    aprés avoir arrêté 3/4ans de courir je me retrouve a 50ans avec des plaques d athérome jambe gauche, droite, ainsi que dans les carotides
    (entre 1mm et 1mm3). c est par hasard que j avais passé une écho artérielle, dc je suis allé chez le cardio qui ma donné CRESTOR en mars 2009 date a laquelle je n avais pr le moment que de l atherome a gauche; il m a dit quil craignait que cela vienne auxcarotides alors pour cette raison il ma prescit CRESTOR.Ayant lu bcp SERVAN SCHREIBER, mais aussi DE LORGERIL j ai refusé de prendre ces statines
    résultat 1ans aprés atherome a droite + carotides les aurais je eu si j avais pris CRESTOR.?
    je crois que le vin n agit pas seulement sur les triglycérides j en ai
    bu du rouge plus que 2 verres a chaque repas pendant mon arret de sport et indirectement faisant prendre du poids il contribue a la montée du cholesterol.
    pensez vous que les nonotechnologies pourront nous aider a détruire ces plaques a titre préventif??
    MERCI POUR VOTRE REPONSE

  12. le 1 , février, 2010 à 11:33 phil443 écrit:

    bonjour,
    d’après les plaintes que nous observons sur les forum, la levure de riz rouge a les mêmes inconvénients que les statines, surtout sur le long terme. Ce qui est en cause n’est pas tel ou tel produit mais les conséquences sur l’organisme d’une baisse artificielle du cholestérol. Le cholestérol est un nutriment majeur des cellules, le faire baisser entraîne une multitude de défaillances organiques en séries sur lesquelles vous pourrez vous renseignez en lisant les autres articles – très bien documentés – de ce site…

    Dernière publication sur Le Blog de la Prostatite Chronique : Le Traitement Brocoli

  13. le 1 , février, 2010 à 5:11 girard écrit:

    bonjour, je prends de la levure de riz rouge qui est une statine naturelle, je n’ai aucun effet secondaire et mon cholestérol ldl est bien abaissé, je voulais juste savoir si la levure de riz rouge a les mêmes effets néfastes que les autres statines prescrites par les médecins (notamment cancer, problème de vue… du fait que je n’ai aucun effet ressenti secondaire et que j’en suis très satisfaite. le seul problème si j’arrête un mois, le cholestérol remonte (mais j’ai du bon cholestérol hdl et je n’ai jamais fumé, mais mon cholestérol monte à 2,80 si je ne prends pas la levure de riz rouge et avec levure il est à 2,10!! et je suis très mince je pèse que 48kl pour 1m60! et j’utilise l’huile d’olive pour toute alimentation. Merci de me dire si je ne risque rien avec cette levure de riz rouge que je prends depuis 3ans maintenant en continu sans aucun effet secondaire pour le moment ? merci

  14. le 30 , novembre, 2009 à 10:37 phil443 écrit:

    merci pour ce commentaire, mais s’opposer à la consommation de statines n’est pas un acte innocent, car tout le monde vous tombera sur le dos en vous accusant d’être criminel…

    c’est donc une prise de position qui demande d’avoir au préalable pris connaissance des études infirmant à la fois la théorie du cholestérol, et l’usage des statines. Et là on passe de l’incompétence – qui est déjà une faute lourde – à la nuisibilité.

    Après avoir signé le serment d’Hippocrate (« d’abord ne pas nuire »), il semble que, pour gagner de l’argent, notre médecine se soit vite empressée d’oublier ses engagements…

    Dernière publication sur Le Blog de la Prostatite Chronique : Le Traitement Brocoli

  15. le 29 , novembre, 2009 à 23:04 lemondrop écrit:

    Je trouve très intéressant ton blog. Il est certain que le cholestérol est devenu l’ennemi public N°1 et accusé de tous les maux. On ne sait plus à quel saint se vouer, qui croire, quoi faire ? Graisses ou pas…mais il y a une chose sur laquelle je suis d’accord avec toi, je ne sais pas si l’avenir nous donnera tort ou raison, mais je suis contre les statines et pour une alimentation saine. : )

  16. le 1 , novembre, 2009 à 12:18 phil443 écrit:

    bonjour,
    ce site n’est pas celui du dr de Lorgeril mais le mien

    voici le site du dr de Lorgeril:
    http://michel.delorgeril.info/index.php/

    Dernière publication sur Le Blog de la Prostatite Chronique : Le Traitement Brocoli

  17. le 1 , novembre, 2009 à 9:27 TEVERE Maïté écrit:

    Mr de Lorgeril
    merci pour votre livre av. 2.5g de LDL le cardiologue de Dakar où je demeure m’a donné 3mois d’Artofit j’ai une vie très saine je fais de la course à pied j’ai une alimentation saine je ne fume pas 2 jours après ces 3 mois je suis allée au Luxembourg pour faire le marathon quelq jrs avant en m’entrainant doucement sans accous j’ai senti une douleur en haut de la cuisse droite et n’ai pu continué à courir je ne m’expli-
    quais pas cet incident sans faux mouvement à l’échographie le médecin du sport de Metz n’a rien vu mais ce serait l’adducteur moyen qui me gène en marchant et m’empêche de courir cela fait 5 mois que je n’ai plus d’activité physique et que c’est dur !! je ‘nai pas voulu revoir mon cardiologue surtout après avoir lu votre livre par contre je ne peux non plus mettre cette blessure au compte du médicament qu’en pensez-vous ? et surtout y a t’il une prescription pour effacer un éventuel empoisement par ce médicament? merci de votre prise de position que j’approuve MAITE

  18. le 16 , octobre, 2009 à 11:16 phil443 écrit:

    la réaction de votre médecin est à la fois caractéristique et scandaleuse: si vous êtes victime d’effets secondaires, en aucun cas le médicament ne peut être suspecté, et soit vous êtes trop vieille (c’est l’âge) soit vous avez d’autres tares contre lesquelles il ne peut rien…

    Mais le médicament, lui, ne PEUT PAS provoquer ces effets.

    Sauf que lorsqu’on le supprime, les effets disparaissent…

    Dernière publication sur Le Blog de la Prostatite Chronique : Le Traitement Brocoli

  19. le 16 , octobre, 2009 à 9:45 philippe écrit:

    je prenais lipanthyl crampes pieds jambes et cuisses. Ensuite tahor,douleurs musculaires cuisses et hanche.Le rhumato me parle de
    coxartrhose de la hanche.J’ai arrêté tout traitement depuis 6 mois,mes douleurs sont pratiquement disparues ,de temps en temps une simple petite douleur a la cuisse.Je pense qu’il faut beaucoup de temps pour la disparition complète de tous ces problèmes.Mon taux de cholestérol total 2,39 hdl:0,58, rapport total hdl:4,1

  20. le 14 , juin, 2009 à 16:09 M Chapuis écrit:

    Merci

1 2

Laisser un commentaire

Vivre sa vie |
I M C MOSELLE - Mieux vivr... |
Idealwellness |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | espaceusagers77400
| tous contre la pollution ca...
| Kinésiologie - Gestion du s...