Docteur de Lorgeril:Coeur, le cholestérol est accusé à tort

 

Cliquez sur ce lien pour avoir l’interview intégrale du dr de Lorgeril  (13mn)  :   

 http://www.passeportsante.net/DocumentsProteus/popupHtml/tv/player.html

           delorgerilm20071001ent1.jpg

 

Cœur: le cholestérol accusé à tort ?

 

Propos recueillis par Cyril Dagois  Jeudi 30 avril 2009 

  En provenance de MediSite.fr  

Dans son dernier ouvrage, le cardiologue et chercheur au CNRS Michel de Lorgeril jette un pavé dans la mare. Selon lui, faire baisser son cholestérol ne servirait à rien, bon et mauvais cholestérol n’auraient aucun sens et les statines seraient inutiles. En bref, le cholestérol permettrait surtout de faire de gros sous. Interview.   

 

 1. Cholestérol : rentable pour les labos 

 Pourquoi le cholestérol est si souvent décrié ? 

Dr Michel de Lorgeril : « Le cholestérol est devenu l’ennemi numéro 1 dans la prévention des maladies cardio-vasculaires car cela arrange tout le monde. Les enjeux économiques sont colossaux, en particulier depuis l’arrivée des statines. Les laboratoires pharmaceutiques y trouvent largement leur compte. Les médicaments anti cholestérol représentent l’un des plus gros chiffres d’affaires du marché. Ils contribuent d’ailleurs pour 1 milliard d’euros au déficit de la Sécurité sociale. Les industriels de l’agroalimentaire en tirent également profit, avec leurs margarines et yaourts prétendument anti cholestérol. Cela arrange même certains médecins traitants, qui peuvent pratiquer une médecine systématique. »  

 Bon et mauvais cholestérol : « à dormir debout » 

  Les termes de « bon » et « mauvais » cholestérol ou de « taux normal » ont-ils un sens ?

Dr Michel de Lorgeril : « Le ’bon’ et le ’mauvais’ cholestérol, ce sont des histoires à dormir debout. Du pur Walt Disney avec la vilaine sorcière et la gentille fée, pour masquer les faiblesses de la théorie du cholestérol. Des essais cliniques comme Illuminate de 2007 montrent que l’augmentation du ’bon’ et la baisse du ’mauvais’ cholestérol ne protègent pas contre les maladies cardio-vasculaires ! 

Quant au taux normal de cholestérol, il s’agit plutôt d’une moyenne. Pour tous les paramètres biologiques ou physiologiques, il existe des moyennes et des écarts. Une personne peut sortir de la moyenne, vers le haut ou vers le bas, sans avoir pour autant un problème de santé. »   

3. Les dangers du cholestérol, une croyance ? 

Pourquoi vous opposez-vous à la théorie couramment admise sur les dangers du cholestérol ? 

Dr Michel de Lorgeril : « Selon cette théorie, le cholestérol serait toxique pour les artères. Il représenterait la cause principale des infarctus, des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et des complications cardio-vasculaires. Et plus le cholestérol serait élevé, plus le risque augmenterait. Inversement, plus le taux baisserait, plus le danger diminuerait.

Certains adeptes de cette théorie recommandent même d’abaisser au maximum son taux de cholestérol. Mais il ne s’agit que d’une succession d’hypothèses sans validation scientifique. Des croyances relayées par les industries pharmaceutiques et agroalimentaires auprès des médecins. Et qui ne reposent sur aucune rationalité. »    


 
4. Cholestérol et infarctus : aucun rapport ? 

Un taux de cholestérol élevé n’est donc pas synonyme de maladies cardio-vasculaires ?

Dr Michel de Lorgeril : « L’élévation du taux de cholestérol n’est pas en elle-même la cause des accidents cardio-vasculaires. Elle peut par contre traduire des altérations du mode de vie ou de nos paramètres biologiques qui sont les vraies causes des maladies cardio-vasculaires. En clair, le cholestérol est un mauvais indicateur de risque. De nombreuses études vont dans ce sens.

Dès les années 70, les données montrent que la mortalité cardiaque reste globalement la même, quel que soit le taux de cholestérol dans le sang. Notre mode de vie et nos conditions d’existence diminuent notre espérance de vie, pas le cholestérol. »    

5. Faire baisser son taux de cholestérol ne servirait à rien 

Une baisse du taux de cholestérol apporte-t-elle une protection ?

Dr Michel de Lorgeril : « Non, faire baisser son taux de cholestérol n’apporte rien. Tous les essais cliniques publiés après 2005 ont été négatifs sur la question. Le taux de cholestérol peut baisser par l’alimentation ou en prenant des médicaments. Mais si à côté, le mode de vie ne change pas, le risque reste le même. Si par exemple une personne continue à fumer en se disant qu’elle est protégée par sa statine, elle court droit à la catastrophe. »    

6. Statines : pas d’intérêt en prévention 

Les statines présentent-elles un intérêt pour se protéger des maladies cardio-vasculaires ?

Dr Michel de Lorgeril : « Non, elles n’apportent aucune protection. Elles entraînent une baisse de cholestérol qui n’a aucun effet sur la mortalité. Beaucoup d’études sur ces médicaments restent très suspectes, à cause de l’implication de l’industrie pharmaceutique. Mais l’essai ALLHAT de 2002, le seul sponsorisé par des institutions publiques indépendantes, ne montre aucune protection malgré la baisse de cholestérol.

Toutes les études d’après 2005 révèlent également l’absence d’effet sur la mortalité, à part le récent essai Jupiter très controversé. Sur le risque d’AVC, aucune donnée scientifique ne prouve l’intérêt des statines. Idem avec l’insuffisance cardiaque. »   

7. Les effets secondaires des statines 

Existe-t-il des risques pour les patients prenant des statines ?

Dr Michel de Lorgeril : « Les statines présentent un certain nombre d’effets secondaires. Chez les gens actifs, elles semblent altérer la qualité de vie et entraîner douleurs musculaires et déprimes. A long terme, il existerait également une augmentation des risques de cancer, en particulier chez les plus de 60 ans. L’étude PROSPER de 2002 notamment montre davantage de cancers et de décès par cancer avec la pravastatine que sans traitement.

Attention cependant, les patients ne doivent pas arrêter leur traitement sans en discuter avec leur médecin traitant. Mais la prescription de statines me semble pire que l’affaire du sang contaminé en terme de chiffres. 7 millions de Français prennent ces médicaments inutilement. »   

8. Les vraies causes des accidents cardio-vasculaires 

Si le cholestérol est innocent, qu’est-ce qui provoque l’infarctus ?

Dr Michel de Lorgeril : « L’infarctus vient d’une artère coronaire entièrement bouchée. Dans l’immense majorité des cas, la cause est un caillot de sang. La formation de ce caillot dépend de trois facteurs : l’agrégation des plaquettes sanguines, la coagulation et la fibrinolyse, un mécanisme anti caillot. Le cholestérol n’intervient dans aucun de ces phénomènes.

Quant aux lésions d’athérosclérose, elles bouchent en partie les artères mais jamais complètement. Le cholestérol représente au grand maximum 10 % des ces lésions. Donc 10 % d’une obstruction partielle, qui n’est pas responsable en elle-même de l’infarctus. »    

9. Comment protéger son cœur et ses artères 

Quelles mesures faut-il prendre pour se protéger des maladies cardio-vasculaires ?

Dr Michel de Lorgeril : « Les maladies cardio-vasculaires sont des maladies du mode de vie. D’où l’importance d’agir notamment sur trois facteurs : le tabac, l’exercice physique et l’alimentation. En clair, il ne faut pas fumer et essayer de respirer un air pur. Il faut aussi effectuer une activité physique adaptée.

Une masse musculaire importante est une réserve de protéines et d’acides aminés. Pour l’alimentation, la diète méditerranéenne a prouvé son efficacité clinique. En résumé, il s’agit d’une diète riche en céréales peu raffinées, en fruits et légumes frais, en légumes secs, en fruits à coque, en huile d’olive, en herbes aromatiques.

10. Pourquoi le monde médical reste silencieux 

Pourquoi davantage de médecins ne font pas part de leurs doutes sur le cholestérol et les statines ?

Dr Michel de Lorgeril : « D’abord, ils n’ont pas forcément accès aux médias. Mais si beaucoup de médecins se taisent, c’est aussi par crainte. Un des plus grands épidémiologistes mondiaux vient de relire mes travaux sur l’étude Jupiter, qui concerne l’utilisation préventive des statines. Il dit m’approuver et me soutenir. Mais il refuse de cosigner mon article. La raison : l’université pour laquelle il travaille a des contrats avec l’industrie pharmaceutique.

Quant aux médecins généralistes, beaucoup n’osent pas exprimer leurs doutes aux patients de crainte de se le faire reprocher par le cardiologue du CHU voisin. »  

 

Sources:

- Cholestérol, Mensonges et Propagande, Dr Michel de Lorgeril, éd. Thierry Souccar, 2008   
- Effects of torcetrapib in patients at high risk of coronary events, Barter PJ et al., N Engl J Med, 2007.
- HDL cholesterol, very low levels of LDL cholesterol and cardiovascular events, Barter PJ et al., N Engl J Med, 2007.
- Major outcomes in moderately hypercholesterolemic, hypertensive patients randomized to pravastatin vs. usual care : the ALLHAT-LLT, ALLHAT Collaborative Research Group, JAMA, 2002.
- Rosuvastatin in older patients with systolic heart failure, Kjekhus J et al., N Engl J Med, 2007.
- Pravastatin in elderly individuals at risk of vascular disease (PROSPER) : a randomised controlled trial, Shepherd J et al., Lancet, 2002. 

- High-dose atorvastatin versus usual-dose simvastatin for secondary prevention after myocardial infarction. The IDEAL study : a randomized controlled trial, Pedersen TR et al., JAMA, 2005.
- Is relationship between serum cholesterol and risk of premature death from coronary heart disease continuous and graded ? Findings in 356,222 primary screenees of the MRFIT, Stamler J et al., JAMA, 1986.
- Mediterranean diet, traditional risk factors and the rate of cardiovascular complications after myocardial infarction – Final report of the Lyon Diet Heart Study, De Lorgeril M et al., Circulation, 1999.

 

                                                                                                 

 

 

Publié dans : Non classé |le 25 mai, 2012 |28 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

28 Commentaires Commenter.

1 2
  1. le 23 , mai, 2013 à 15:24 Inoxydable écrit:

    à PHIL 443 : je lis avec interêt vos commentaires sur le blog du Dr de Lorgeril pour qui j’ai le plus grand respect; Vous avez fait, si je ne trompe un commentaire sur la co Q10 et son utilité dans les pathologies cardiaques entre autre. Il n’est pas très emballé sur ce sujet, mais je le comprend, c’est un scientifique et seuls les résultats constatés de manière rigoureuse compte, c’est ce qui fait sa force par ailleurs.
    Vous avez pu lire mes commentaires par lesquels j’ai précisé que depuis l’arrêt des statines (et la prise de co Q10…) beaucoup de mes patholgies dites « secoindaires » dues à la prise de statines ont disparues à l’exception des tendinites de la coiffe des rotateurs et malheureusement des F.A (qui s’atténuent semble t’il et que je ne désespère pas de faire disparaître sauf autre pathologie…).Alors mon propos est de vous parler de mon expérience en matière du Diabète qui était une conséquence des statines et de la baisse du Cholestérol… en qui ME concerne, j’ai réussi à le maîtriser : jeûne thérapeutique de 48 heures, diète méditerranéenne mâtinée de regime pour Diabétiques. Cependant, subsistaient ce qu’on qualifie de « neurapathies periphériques » : depuis trois ou quatre ans, sensations de plante des pieds « parcheminées », cotonneuses, pieds brûlants surtout après le sport ( footing, marche etc…) petites insensibilités des doigts de pieds sur le dessus ( ex. La nuit, dans noir, impossible d’orienter correctement mes pantouffles à taton..) et je passe sur les tremblement des ma main gauche, et me semble-t’il, quelques difficultés de mémoire! Or, après recherches et lecture du site « NUTRANEW » parlant de l’Acide alpha Lipoïque et de son utilité et utilisation par les médecin Allemands notamment pour traiter cette patholgie liée au Diabète, j’ai commencé à abserber ces compléments depuis trois mois environ à hauteur de 600 mg en deux prise journalières sous forme de gelules : au bout de 15 jours déjà quelques progrets! actuelleemnt j’ai récupéré 90/95 % de mes sensations pedestres, plus de tremblements intempestifs et meilleure fonction de mon intellect. Alors, que dire sur l’absence d’information des médecins à ce sujet?
    Ce qui a été valable pour moi peut l’être pour d’autres. Il va s’en dire que cet anti oxydant est introuvable en Pharmacie en France, et sur les sites Internet Français, le titrage des doses est ridcule et cher; c’est pourquoi je le commande sur Amazon-de en utilisant le « Traductor », et on peut en trouver titré à 300 mg et à prix raisonnable chez ZEIN PHARMA GmbH, fabriquant digne de confiance jusqu’à présent. A bon entendeur.

  2. le 27 , mars, 2013 à 14:48 phil443 écrit:

    très heureux que vous alliez mieux, mais ici vous êtes sur mon site et non sur celui du dr de Lorgeril

    néanmoins si vous voulez suivre ses travaux et son activité, vous pouvez le faire à cette adresse:

    http://michel.delorgeril.info/index.php?
    phil

  3. le 27 , mars, 2013 à 11:24 JOSE Jean ROGER écrit:

    Merci au Docteur LORGERIL, IL m’a redonné le gout de vivre!j’ai 82 ans, depuis 2007 je prenais régulierement Tahor Crestor ou Vasten sur recommandation de mon cardiologue, petit à petit mes forces diminuaient et j’avais du mal en marchant j’étais a la limite du fauteuil roulant!Mon rythme cardiaque était descendu amoins de 50 voir 38, je n’avais plus le gout de vivre!Ily a un an j’ai découvert son site et j’ai arreté les anti-cholestérols, 15 jours après je marchait mieux,aujour’dhui mon rythme est revenu à 60 et je revis normalement heureux avec mes 3,5 de cholestérol!!!!!

  4. le 3 , mars, 2013 à 21:35 Dr Clément VAN GALEN écrit:

    Bonjour,
    Etant médecin généraliste, je m’ interesse depuis mon installation récente à l’ accompagnement des patients concernant notamment leur cholestérol.
    Je n’ ai pas encore lu votre livre mais avais déjà écouté avec beaucoup d’ attention sur un podcast votre interview par Jacques Mouriquand lors d’ un épisode d’ histoire vivante ( de la RSR).

    Je suis membre d’ une FMC et organise les soirées.
    Pouvez vous m’ indiquer quelqu’ un ( médecin cardiologue ou non) qui accepterait de venir défendre vos idées et nous informer lors d’une soirée ( Nos fmc sont sur des subventions propres, aucun labo n’ intervient).
    Elles ont lieu à UZES dans le GARD.
    Merci de votre réponse.

    Bien Confraternellement,

    Dr Clément van Galen
    Médecin généraliste

  5. le 25 , novembre, 2012 à 23:36 dionysos écrit:

    Merci phil pour ce site que j’ai trouvé par hasard sur celui de Michel de Lorgeril :grande contribution à l’émergence de la vérité par une motivation qui respire le vécu ,le courage et la volonté d’avancer sur le bon cap pour le bien de tous et d’abord des victimes des fausses théories et des médicaments inutiles et dangereux !!!!
    Ma question posée chez MDL est de faire une présentation (mème rapide) de ton site  » la grande supercherie du cholestérol  » sur son site et de voir avec lui si vous pouvez mettre chacun un lien bien visible vers l’autre site car je trouve qu’ils se compléteraient parfaitement?
    Enfin,j’ai surement révé,mais il me semble avoir lu qu’une pétition contre les traitements anticholestérol existait !!!!Mais ou ?
    Et ,pour vraiment finir si je n’abuse pas,j’ai vu ta persévérance face à des contradicteurs soi-disant médecins et cardiologues mais utilisant des arguments ridicules sur doctissimo et moi meme ,à mon modeste niveau mais avec mon expérience d’infirmier pendant trente ans ,mais surtout de malade diabétique et coronarien tripleponté depuis deux ans,j’apporte ma contribution dans le sens que tu devine dans les blogs de »savoir réduire son cholestérol » du sponsor laitier connu pour ses yaourts et autres produits faisant soi-disant baisser « le méchant cholestérol qui bouche les artères !!! » mais depuis quelques semaines la « moutarde leur monte au nez  » et mon cas a eté transmis aux responsables du site pour m’empécher de bloguer !!!! est-ce possible? Quelle est la parade ? Qui accepte de s’inscrire pour les contrer (aller au sujet partir qui simule le départ d’un blogueur « en colère »apres mes interventions pourtant tres courtoises mais avec des citations des livres de MDL et les coordonnées de vos deux sites…..
    Bonne nuit ,à bientot

  6. le 22 , octobre, 2012 à 15:10 LAFOSSE écrit:

    je suis tombé par hasard sur ce blog, merci d’avance pour votre réponse à mon problème pour lequel personne n’a de réponse.
    Depuis un an j’ai vu mon taux de cholestérol augmenter jusqu’à 3,40, sans que ma ne change en rien, je ne fume pas, je buvais environ un demi-litre de bière par jour, et j’ai arrêté, je fais beaucoup de sport et j’ai une nourriture très saine ‘beaucoup de légumes, poisson, peu de viande’ . mon médecin m’a prescris du crestor, que j’ai arrêté suite à tous les effets secondaires que j’ai pu ressentir.
    j’ai par ailleurs une plaque qui s’est développée sur l’artère au niveau du cou. Ma question est la suivante: comment trouver la cause de cette montée brutale de cholestérol? pouvez-vous me donner l’adresse à paris d’un cardiologue qui partage vos opinions , et surtout quel « traitement » prendre pour retrouver un taux normal.
    Merci d’avance pour toutes vos réponses.
    Bruno Lafosse ( 47 ans)

  7. le 12 , octobre, 2012 à 19:13 THOMAS écrit:

    il reste encore quelques medecins qui on le courage de dire la verite ma tension vient de revenire a la normal 2heurs dans une salle d’attente 17 et op tenssion un nouveau medic

  8. le 26 , septembre, 2012 à 18:42 Raouf Elmoubaraki écrit:

    Bonjour
    Je vis a Agadir Maroc.Je vous remercie pour vos informations que je trouve tres utiles.Je voudrais seulement savoir quand vous parlez du cholesterol,est ce que les triglycerides sont inclus.
    Je prends du redlip 40mg et de l ezetrol 10mg et mes triglycerides sont superieurs a 3…

1 2

Laisser un commentaire

Vivre sa vie |
I M C MOSELLE - Mieux vivr... |
Idealwellness |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | espaceusagers77400
| tous contre la pollution ca...
| Kinésiologie - Gestion du s...