La Grande Escroquerie du Cholestérol – par le Dr Duane Graveline

Page d’origine : 

 http://www.spacedoc.net/cholesterol_scam.html 

Biographie/bibliographie de Duane Graveline :

http://www.spacedoc.net/Graveline_bio.htm

                                              nasa20scientist20astronaut20duane20graveline.gif                     statindrugssenew.gif  

Pendant près de quatre décennies, on a enseigné aux professions médicales que le cholestérol était le responsable des maladies cardiovasculaires, parce qu’on en trouvait dans les plaques d’athérosclérose. 

Maintenant, quarante ans plus tard, la fréquence de l’athérosclérose reste inchangée et nous sommes devenus une nation de moutons complètement gras avec notre épidémie actuelle d’obésité de masses et de diabète de type 2. Pendant quarante ans, on a dit à nos médecins et à leurs patients que le cholestérol était leur ennemi.

 Ce véritable désastre a été alimenté par un scientifique nommé Ancel Keys et ses études des habitudes alimentaires des Italiens et des populations environnantes, et sa conviction qu’une alimentation à faible taux de cholestérol était le secret des bienfaits CV du régimes méditerranéen. 

Keys croyait si fortement en son hypothèse, que lorsque 14 de ses 22 études l’ont démentie, il les a ignorées. Quand ses données ont été finalement présentées aux décideurs de Washington, elles furent basées uniquement sur les sept études qui souscrivaient à sa philosophie originelle, et cela devint notre régime national.     

Maintenant, les études des statines sur une longue période ont révélé que le rôle du cholestérol dans les maladies CV est extrêmement faible. Je dis extrêmement parce que, semaine après semaine, les résultats de la recherche s’accumulent, démontrant la non-pertinence du cholestérol. 

L’inflammation est la cause de l’athérosclérose, nombreux sont ceux qui le disent maintenant.  Les statines ont des effets impressionnants parce qu’elles sont de puissants agents anti-inflammatoires, diminuant le risque CV indépendamment de la réponse du cholestérol.  Elles le font par l’intermédiaire de l’inhibition du facteur nucléaire kappa B (NF-kB), l’essentiel de tout de notre système de défense immunitaire. Pourquoi donc continuer de se focaliser ainsi sur le cholestérol ?     

Les organisations médicales commencent enfin à s’éveiller à cette réalité et ont publié au cours de l’année dernière des vérités surprenantes.

Le 23 Septembre 2004, trente-cinq de nos éminents médecins, épidémiologiste et d’autres scientifiques ont écrit aux patrons de nos National Institutes of Health, National Heart, Lung and Blood Institute et au National Cholesterol Education Program (NCEP) pour exhorter à une révision indépendante des études scientifiques sur lesquelles les nouvelles orientations du cholestérol étaient basées. 

Ils ont accusé les auteurs de ces nouvelles orientations d’un manque total d’objectivité, car huit de ces neuf auteurs avaient des liens financiers directs avec l’industrie pharmaceutique.  

Les signataires de cette lettre de protestation incluent des personnalités médicales telles que John Abramson MD de Harvard, Jerome Hoffman MD de l’UCLA, et David Brown, MD d’Albert Einstein et Beth Israël. 

Leur lettre a émis quatre objections majeures aux directives du NCEP.  1) Les éléments de preuves ne supportent pas l’extension des directives pour les femmes présentant un risque modéré.
2) Les éléments de preuves ne supportent pas l’extension des directives pour les personnes âgées sans maladie cardiaque
3) Ils ont fait valoir que l’extension des directives aux diabétiques sans maladie cardiaque était de toute évidence injustifiée et :
4) Ils ont observé que tripler le nombre de personnes sous statines, conformément aux nouvelles directives NCEP ne procurait de bénéfice à aucun patient, atteint ou non de maladie cardiaque. 

Duane Graveline MD MPH
Ancien chirurgien de l’US Air Force
Ancien astronaute de la NASA
Médecin de famille retraité 
  

Publié dans : Non classé |le 26 septembre, 2008 |4 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

4 Commentaires Commenter.

  1. le 6 , mai, 2012 à 11:20 sharon smith écrit:

    bonjour ,je voudrai egalement faire part de mes experiences desatreuses avec les statines .Depuis pratiquemment 3 ans je prend des statines pour un cholesterol genetique ,l endocrnologeue de famille insistait sur le fait que si j enprenais pas je riquais carrement la mort avec le probleme genetique en plus de la maladie de Leiden ,bref mon cauchemar a commence d abord Tahor 10 mg plus de muscles le medecin me disait que je ne faisais pas de sport c est pourquoi la fonte subite musculaire j avais 49 ans ,ensuite lescol dechirure du ligment dela coiffe des rotateurs ,fissure du talon d achille douleurs permanents reduisant ma vie sociale ,professionelle de moitie ,sciatique a repetitions j a arrete toutes les statines depuis janvier 2012 je me suis mise a la LRR ,cholesterol normal au fait mon plus haut taux de cholesterol a ete 1 fo de ss traitement 2,97 mais la j avais exagere avec la mal-bouffe sinon ss medoc c est aux alentours 2,47.Avec la LRR ca a baisse autour de 1,97 mais avec des douleurs atroces musculaire nepouvant presque plus marcher ,essouflée tt le temps ,ayant grossi et sutout prenant des antı-douleurs tels que lamaline ,ixprim et qq fois souvent du voltarene et meme avec tt cela ma vie est bouleversee ,socile familiale tjrs allongee et refusant les activitees sportives acause de la douleur .Je pense egalement arreter la LRR mais que fare ?un regime draconnien ?pouvez vous me donner des idees car depuis le debut je savis que les statines sont dangereuses et dire que tte ma famille vit avec mais mal mais ne veulent pas ouvtir les yeux !!!!
    je nai que 53 ans et j ai une vie et une snte d une femme de 70 ANS ,je suis menauposée sans pouvoir prendre aucun traitements du aux risques de thromboses …
    je vis un calvaire ,que faire ? mercı d avance pour les precieux conseils que chacun pourr poster

  2. le 10 , février, 2012 à 11:24 martinez jp écrit:

    je viens apporter quelques infos supplémentaire sur le crestor , depuis 2008 je suis traité pour un taux de chlesterol de 2.40 d’abord avec crestor 10 mg puis suite aux problémes de douleurs et autres crampes suis passé au crestor 5 mg ,4 mois aprés mon taux est passé à 1.60
    mais aujourd’hui je fais le bilan ,perte de libido , problème d’érection, maladie de la peronie , mais aussi et surtout des crises d’angoisses régulières avec augmentation de la fréquence cardiaque , et de la tension arterielle ma question est est ce que si l’on arrete le crestor ses effets peuvent disparaitre ?
    merci pour vos réponses

  3. le 13 , novembre, 2011 à 12:29 phil443 écrit:

    question à Zenetes: pourquoi avez-vous poursuivi ce traitement après avoir constaté ces symptômes désastreux ? Les médecins ont-ils exercé sur vous de fortes pressions?

  4. le 13 , novembre, 2011 à 6:21 Zenetes écrit:

    ce que je peux dire c’est que mise sous statine, sans problèmes cardiaque avec un léger diabète bien stabilisé, mais un cholesterol « un peu « élevé, un souci de tyroidie, je me retrouve avec d’intenses douleurs musculaires qui me laissent sur le carreau, je vais cesser mon activité pro, je ne fais plus de sport en salle tant la douleur est puissante, souvent j’utilise une bequille pour la marche à cause de décharges electriques dans le bassin et le muscle de la cuisse, j’ai eut une atteinte hépatique! je suis suivie dans un centre anti-douleur! le TAHORS et CRESTOR surtout m’ont brisée , je pense porter plainte, je reste souvent jusqu’à 10j sans sortir tant je souffre, alors que je suis une battante, très positive, joyeuse avec beaucoup d’humour, je suis entre autre artiste-peintre et je ne peut plus peindre!! et conduire est douloureux à cause des décharges electriques dans la cuisse!!!les statines m’ont données une nouvelle maladie je crois! je suis très en colère!!ZENETES

Laisser un commentaire

Vivre sa vie |
I M C MOSELLE - Mieux vivr... |
Idealwellness |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | espaceusagers77400
| tous contre la pollution ca...
| Kinésiologie - Gestion du s...